26 Jan 2017

Les tops et les flops de l'eCommerce en 2017

Magento a interrogé en début d’année 2 200 fabricants de marques, commerçants multicanaux et commerçants Web uniquement, afin de connaître leur stratégie en matière d'e-commerce pour l'année à venir. Nous avons résumé pour vous les résultats de ce sondage qui nous donne un aperçu des tendances de l'e-commerce en 2017 au niveau des prévisions de ventes, des investissements et du marketing.

Qu'est-ce qui ressort de ce sondage ?

Les commerçants en ligne s'attendent cette année encore à une croissance exceptionnelle. En fait, plus de la moitié des commerçants interrogés prévoient une augmentation d'au moins 20 % de leurs revenus sur Internet et un cinquième prévoient une croissance de plus de 50 % de ces mêmes revenus en 2017. Les grands gagnants devraient être les commerçants uniquement présents sur le web, puisqu'ils espèrent une croissance plus rapide de leur chiffre d'affaires que les fabricants de marques et les commerçants multicanaux, comme la génération du millénaire consomme de plus en plus en ligne, où il est plus facile de faire jouer la concurrence et de faire des bonnes affaires.

L'ambiance étant à l'optimisme, nous avons demandé aux commerçants :

Qu'est-ce qui est top en 2017 ?

Se concentrer sur l'amélioration de l'expérience mobile.

En 2017, environ trois quarts des marchands utilisant Magento prévoient que les ventes sur des appareils mobiles constitueront plus de 20 % de leur chiffre d'affaires sur Internet, alors que deux tiers d'entre eux pensent que ces revenus dépasseront les 40 %. Il y a quelques années de telles prévisions auraient été accueillies avec scepticisme dans les cabinets de conseil en e-commerce, mais la croissance des ventes sur appareils mobiles se confirmant, il n'est pas surprenant que 45 % des marchands interrogés envisagent d'augmenter leurs investissements dans l'expérience mobile en 2017. La technologie mobile émergente qui pourrait apporter la rapidité et la fluidité d'une application native au navigateur mobile s'appelle les Progressive Web Apps (PWA).

Amener l'intégration omnicanal à maturité.

Sur les 668 commerçants omnicanal qui ont répondu au sondage, environ la moitié ont déjà mis en place des programmes de « ship-from-store » et de « buy-online-pick-up-in-store » (BOPIS), bien que seulement 53 % d'entre eux acceptent de dire que leurs programmes ont atteint leur maturité opérationnelle. Fin 2017, ce chiffre devrait être de 64 % pour le « ship from store » et de 68 % pour le BOPIS. En 2017, les commerçants omnicanal doubleront le nombre d'études comparatives pour s'assurer que les programmes déjà en place offrent une expérience client satisfaisante.

Développer le marketing de contenu sur les réseaux sociaux.

De tous les programmes dans lesquels les commerçants veulent investir en 2017, le contenu produit (vidéos, images, etc.) arrive en tête. Cet investissement traduit leur désir de multiplier les contenus originaux et de qualité pour stimuler leur visibilité et les interactions sur les réseaux sociaux, où l'attention des consommateurs est très vive. Alors qu'aujourd'hui seulement 7 % des commerçants interrogés font de la publicité sur les plateformes sociales comme Pinterest, 19 % pensent essayer en 2017 et 39 % se renseignent activement à ce sujet. L'importance du social en tant que canal est telle pour eux que 38 % des commerçants sondés prévoient d'augmenter leur budget réseaux sociaux en 2017.

Qu'est-ce qui fait flop en 2017 ?

Les technologies branchées.

La réalité virtuelle ou augmentée, les drones, l'impression 3D, l'Internet des objets, la livraison en deux heures sont très à la mode dans les médias, mais notre sondage montre que les e-commerçants sont réticents à investir dans des technologies potentiellement révolutionnaires. Les trois quarts des commerçants interrogés ont répondu qu'ils ne s'intéressaient pas à la livraison en deux heures, à l'impression 3D, à la réalité virtuelle ou à la recherche vocale en 2017. Toutefois, il est intéressant de noter que des nouvelles technologies s'en tirent un peu mieux - plus de la moitié des commerçants interrogés ont déclaré qu'ils prévoyaient d'investir en 2017 pour essayer le pricing prédictif, les outils d'assistance virtuelle et le paiement mobile (Apple Pay et Android Pay).

La peur d'Amazon.

Lorsqu'on a demandé aux commerçants quels étaient les principaux obstacles qu'ils avaient rencontrés en 2017, seulement 25 % d'entre eux ont cité la concurrence d'Amazon, 40 % évoquant la concurrence d'autres revendeurs en ligne (hors Amazon). Par conséquent, si 42 % des commerçants prévoient d'augmenter leurs dépenses sur les places de marché publicitaires et d'annonces en 2017, 50 % prévoient de dépenser plus pour améliorer leur référencement dans les moteurs de recherche pour concurrencer d'autres revendeurs (hors Amazon). Les problèmes d'expédition et de gestion des commandes (39 %) et la capacité à croître à l'international (31%) arrivent devant la concurrence d'Amazon dans les préoccupations des commerçants.

 

Ne rien laisser au hasard est la clé du succès de votre plateforme en ligne. Le comportement des consommateurs et la technologie évoluant très rapidement, il est important de trouver la solution adaptée à vos besoins. N’hésitez pas à nous contacter ou à prendre un rendez-vous pour en discuter.

Sources